Alternance ou initial : comment choisir ?

< Retourner sur le blog

formation

Publié par Nicolas Braguier - Le 09 / 10 / 2019


La question est souvent posée: « c’est quoi le mieux entre faire un BTS en alternance et un BTS en initial ? ».

 

DÉFINITION DE L'ALTERNANCE ET L'INITIAL

La formation en alternance implique une alternance entre des journées de travail au sein d’une entreprise et des journées de formation en établissement.

 

En BTS, l’alternance se fait généralement sur un rythme 2 jours école/ 3 jours entreprise ou 1 semaine école/1 semaine entreprise. L’alternance implique un 1 contrat de travail, le plus souvent un CDD : soit un contrat de professionnalisation, soit un contrat d’apprentissage. L’apprenant a donc un statut de salarié.

 

En savoir plus sur les différences entre contrat de professionnalisation ou contrat d'apprentissage >

 

La formation en initial ou aussi appelée "classique" implique de suivre un rythme scolaire presque identique à celui qu’on trouve au lycée, avec des périodes de vacances et un stage obligatoire (entre 5 et 8 semaines par an selon les types de formation). Le statut est dit scolaire.
 

MODE D’APPRENTISSAGE

Contrairement à l’idée reçue, la formation en alternance peut être plus exigeante scolairement. En effet, travailler en parallèle dans une entreprise implique naturellement que l’on consacre moins de temps au scolaire. Ainsi le temps passé en cours et chez soi pour le travail personnel doit être optimisé.

 

En initial, les apprentissages en cours peuvent être plus détaillés et la récurrence plus rapprochée des matières facilite la mémorisation.

Les établissements proposant l’initial développent généralement des parcours complémentaires au cursus de formation, comme des remises à niveau, des semaines d’intégration, des préparations à des examens type TOEIC ou Concours Passerelle, des cours de deuxième langues vivantes, des ateliers divers.

 

POURSUITE D’ÉTUDES 

Nombreux sont les jeunes qui, une fois le BTS en poche, se rendent compte à la fois que leur goût pour les études n’est pas altéré (il est même parfois révélé), et que le marché du travail dans certaines filières est plus exigeant en terme de formation.

Dès lors, pourquoi ne pas continuer ? Il est certain qu’un étudiant avec un BTS MCO effectué en initial, concurrencé par l’expérience des alternants, aura tout intérêt à poursuivre sur une licence professionnelle ou un titre certifié afin d’accroître son employabilité et prétendre à des postes en responsabilité.

 

Il est naturel pour un BTS CG (Comptabilité et Gestion) en alternance de mettre à profit ses connaissances et son expérience avec une poursuite en DCG, puis DSCG et filer vers l’expertise comptable pour les plus tenaces.

Mais il est vrai qu’un BTS NDRC ou Professions Immobilières en alternance trouvera rapidement à mettre en avant ses qualités commerciales auprès d’entreprises désireuses de commerciaux opérationnels. Les poursuites d’études ne sont pas conditionnées par le choix en amont de l’initial ou de l’alternance, mais là encore par la réalité du marché du travail. Reconnaissons cependant que les entreprises sont plus qu’hier attentives à l’expérience professionnelle engrangée durant les études et que l’alternance se voit donc grandement valorisée.

 

COÛT

La formation a un coût, direct ou indirect.

  • En initial, l’étudiant engage son argent ou celui de ses parents à une hauteur moyenne de 5000€ l’année.
  • En alternance, les coûts pédagogiques sont pris en charge par les OPCO(8), et l’étudiant salarié se voit attribué un salaire par son entreprise d’accueil pour le travail effectué.

 

PROFIL

Tout le monde au sortir du bac n’est pas prêt à s’intégrer dans une entreprise avec ses contraintes et ses exigences.

Il peut être judicieux de gagner en maturité pendant une première année en initial avant de basculer en alternance en seconde année pour une formation BTS.


Quoi qu’il en soit, commencer des études supérieures demande une attitude d’esprit différente du lycée, du moins suffisamment mature vis-à-vis de son engagement à la poursuite d’études. La scolarité n’étant plus obligatoire, le rite du Bac étant passé, il faut désormais s’interroger sur le pourquoi et le comment :

  • quels sont mes objectifs à court moyen terme en visant cette formation? (Obtenir un diplôme, présenter un concours après le diplôme, travailler pour une entreprise précise, s’installer à l’étranger, gagner de l’argent...)
  • Quels sont les moyens que je mets en oeuvre pour atteindre ces objectifs? (Temps consacré au travail personnel, attitude en cours, hygiène de vie, ...)
 

CONCLUSION

On le voit, les arguments en faveur de l’alternance ou de l’initial se retournent aisément selon l’origine du bac, les connaissances acquises et la motivation du jeune. 


Motivation, détermination, soif d’apprendre, de vouloir réussir, quel que soit le sens que l’on attribue au mot réussite, sont autant d’atouts qui permettent de mener à bien un projet scolaire et professionnel. 

L’alternance et l’initial ne sont après tout que des moyens parmi d’autres pour y parvenir !

 

Vous avez encore des interrogations ? Contactez-nous >

___________________________________________________________________________________________________________
Les lecteurs de cet article ont aussi lu :


Participez au prochain Job Dating !

RDV jeudi 6 juin pour rencontrer nos entreprises partenaires.


De nombreux postes à pourvoir en alternance.

 

S'inscrire >>