Logo H3Campus

Je recherche...

Interview d'un formateur d'Economie et Management à H3 Campus

< Retourner sur le blog

Publié par L'équipe H3 Campus - Le 09 / 07 / 2021


Cet article vous présente l'un de nos formateurs à H3 Campus, M. Thibault Narme, formateur en Economie et Management des Entreprises dans les classes de BTS NDRC, BTS Comptabilité et Gestion, BTS Communication, BTS GPME, BTS MCO, BTS NOT et BTS SAM.
 

thibault narme

 

1) Quelle formation avez-vous suivi ? Quel est votre parcours ? 

J’ai effectué une Licence d’économie à Paris-I après mon bac ES. Après une expérience en Suède en Erasmus où j’ai été exposé à une approche différente de l’enseignement de l’économie, je suis rentré en France pour recommencer ma première année de master. Mais, déçu des sujets abordés et du peu d’opportunités qui s’offrait à moi à Paris je suis parti redémarrer mon Master d’économie à l’Université de Copenhague au Danemark. 
 

2) Pourquoi avez-vous choisi de devenir formateur et depuis quand enseignez-vous à H3 Campus ?

Je n’avais pas envie d’enseigner au lycée, j’avais besoin de challenge en étant confronté à des jeunes qui découvrent le monde de l'entreprise. Je souhaitais par ailleurs éviter un rythme trop régulier (9h-17h tous les jours), j’avais besoin de changement de rythme et de pouvoir m’organiser tout seul pour travailler. H3 Campus est donc un excellent compromis. J'y enseigne depuis 3 ans maintenant.
 

3) Quelles qualités vous semblent indispensables au métier ? 

En pemier lieu la générosité et la bienveillance. On ne peut pas tenir dans ce métier si on n’apprécie pas de partager son savoir. Ensuite, l’empathie : il faut accepter que l’enseignement c’est faire face à des individus qui en savent moins que nous sur notre domaine de compétences.
Il faut également avoir un rôle de leader. Enseigner, c'est donner le ton. On établit le degré d’énergie du groupe. Il faut aimer se mettre en scène, il y a quelque chose de très théâtral à enseigner à un groupe.
 

4) Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la matière que vous enseignez : le contenu des cours, les projets…

  • L’économie cherche à expliquer le monde économique qui entoure l’élève et son entreprise (pour ceux qui sont en alternance), à comprendre les enjeux et à garder un œil sur les paramètres qui peuvent avoir un impact direct sur la vie de l’apprenant ou encore de son entreprise. C’est une matière très abstraite dans ses concepts mais dont les conséquences peuvent être très réelles (chômage, pauvreté, inégalités,…).
  • Le management des entreprises cherche à présenter les différents enjeux de la gestion d’une entreprise, notamment du point de vue de la direction ou du gérant. Il présente une série d’outils et de concepts qui ont pour mission d’être facilement applicables à n’importe quel cas d’entreprise. Il touche à l’entrepreneuriat, la stratégie, l’organisation du travail ou encore de la gestion des RH. Pour l’élève alternant, cette matière doit être le point de départ d’un questionnement : "pourquoi mon entreprise fait ce qu’elle fait ? Pourquoi on travaille comme ça et pas autrement ?"
 

5) Quels sont les enjeux du métier auquel vous préparez les élèves ?

Comme toute matière générale, l’Economie et le Management des Entreprises sont des matières qui donnent du contexte, qui expliquent les choses au-delà même du métier. Ces matières existent pour rappeler à l’apprenant qu’aucun domaine de compétence n’existe indépendamment des autres, qu’il lui suffit d’être bon dans sa spécialité pour s’en sortir.
 
J’ai l’espoir qu’un certain nombre de mes élèves finiront leur carrière comme chefs d’entreprise, ou au moins dans des équipes de direction, après avoir démontré tout du long de leur vie entreprise, leur maitrise des sujets techniques de leur métier. 
 

6) Qu'est ce qui caractérise les élèves d’H3 Campus ? 

De manière générale, une certaine ambition et une certaine bienveillance. J’aimerais qu’ils associent davantage l’ambition au travail et la rigueur pour pleinement réussir dans leurs projets ;) 
 

7) Avez-vous une anecdote à partager ?

Cette année, j’ai un peu joué à Cupidon… J’ai appris qu'un étudiant d'une de mes classes était célibataire. Dans le même temps, une jeune fille d'une autre classe m'a demandé si je le connaissais. La semaine suivante, j’ai eu la surprise de voir que le jeune homme en question n’était plus célibataire ! 
 
 
8) Comment voyez-vous l'enseignement de demain ?
Malgré le confinement de 2020, je pense que l’enseignement de demain sera beaucoup comme celui d’hier : ancré dans le réel, dans le rapport interpersonnel. On a tendance à réduire l’enseignement à notre expérience contemporaine de l’enseignement de masse. Mais je crois que l’enseignement, que la transmission de savoirs est profondément ancrée dans l’expérience humaine, dans le fait même d’être humain. 
 
Je me rappellerais toujours de ce que nous disait mon vieux professeur d'économie, agrégé et ancien professeur d’université, en terminale ES : « Être assis au premier rang, c’est être dans la tête du professeur ». C’est-à-dire qu’il a des savoirs (savoir, savoir-être ou savoir-faire) qui ne peuvent être complètement réduits à des concepts, qui ne peut pas être exprimé uniquement par des paroles. Il y a une part d’ineffable dans la transmission d’information.

Commentaires